Select Page

Lieux historiques francophones à visiter à Victoria : Le top 5 

Pour clore ce chapitre sur les lieux historiques francophones à visiter dans la ville, nous vous proposons cinq lieux à admirer de loin ou de près qui ont un passé signifiant pour la communauté francophone. Voici l’hôpital St-Joseph, la Maison des Franciscains, la Cathédrale St. Andrew’s, le cimetière de Ross Bay et la paroisse St-Jean Baptiste.
  1. Visiter l’ancien l’hôpital St-Joseph

Juste en face de l’académie Sainte-Anne se trouve l’ancien hôpital Saint-Joseph, ouvert par les sœurs de Sainte-Anne en 1876, agrandi par la suite et doté d’une école d’infirmières. Cet édifice aujourd’hui converti en logements rappelle lui aussi l’influence architecturale canadienne-française, et surtout le rôle clé joué par les sœurs de Sainte-Anne en tant que pionnières de l’éducation et des soins de santé. Les chirurgies ont eu lieu dans les salles disponibles, puisqu’il n’y avait pas de salle d’opérations. La première opération, l’extrait d’une tumeur pelvienne, a été réalisée dans le salon avec comme seul anesthésique du chloroforme.


2. Visiter la Maison des Franciscains

Située au 1076, croissant Joan, à Victoria, cette propriété appartenait autrefois à George Terrien et à sa femme Yvonne Fortin-Terrien. De nos jours, c’est la Maison des Franciscains, qui abrite des membres de cet ordre religieux.

En plus de ses liens actuels avec les Franciscains du Québec, ce lieu présente de l’intérêt en raison de son association avec Mme Fortin-Terrien, qui entreprit d’organiser la communauté francophone à partir des années 1940. À cette époque, le bâtiment était surnommé « Au Vieux Québec », et c’était le centre des rencontres scientifiques et culturelles des francophones de Victoria. Les efforts de Mme Fortin-Terrien menèrent notamment à la création de plusieurs organismes francophones, dont le Club des Canadiens-Français à Victoria en 1941, une bibliothèque de langue française et la paroisse francophone Saint-Jean-Baptiste.

Une plaque posée à l’entrée de cette maison par l’Association historique francophone de Victoria rend hommage au dévouement de Mme Fortin-Terrien envers la communauté.
3. Visiter la Cathédrale St Andrew’s, Victoria

La valeur patrimoniale de la cathédrale St. Andrew’s lui vient de ses liens avec ses architectes Maurice Perrault et Albert Mesnard, de Montréal, au Québec. C’est l’une des rares structures néo-gothiques victoriennes de la côte Ouest, dont la conception s’inspire des cathédrales européennes des 14e et 15e siècles.L’orgue à tuyaux a été construit dans la province de Québec par les Frères Casavant. La cathédrale Saint-André est considérée comme ayant l’une des meilleures acoustiques de tous les bâtiments de l’Ouest canadien. Reflétant nos liens culturels avec le Québec, l’église Saint-André a été conçue par les architectes d’église montréalais Maurice Perrault et Albert Mesnard. Les plans sont basés sur ceux d’une église paroissiale de Longueuil, au Québec.


4. Visiter les pierres tombales des francophones au cimetière de Ross Bay  Venez à la SFV chercher un pamphlet de l’Association historique francophone de Victoria s’intitulant “Francophones enterrés au cimetière de Ross Bay”. Sous forme de visite auto-guidée, il présente les tombes de quelques-uns des francophones enterrés à ce cimetière. 
5. Visiter la paroisse St-Jean Baptiste

Dans les années 50, la SFV réunit des fonds pour l’achat d’une église avec comme but la création d’une paroisse catholique francophone. L’église fut fondée en 1957. Il y a 2 plaques commémoratives près des portes extérieures de l’église. 


Pour plus de sites historiques francophones à visiter, venez à la SFV chercher le pamphlet s’intitulant “Sur les traces de nos ancêtres” par l’Association Historique Francophone de Victoria.

 
Sources: Vous pouvez consulter d’autres articles de notre blogue juste ici!