Select Page

Lieux historiques francophones à visiter à Victoria : L’ancien site du Fort Victoria

Que vous soyez un local ou bien tout simplement de passage à Victoria, on vous suggère de découvrir de magnifiques lieux à Victoria qui ont un passé dans l’histoire de la communauté francophone ! Vous pouvez visiter l’ancien site du Fort Victoria, qui a été construit en 1843. 
HISTORIQUE FRANCOPHONE

Le fort a été construit en 1843 par Roderick Finlayson de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Plusieurs raisons politiques ont motivé cette décision, dont le besoin du gouvernement britannique de conserver sa colonie de l’île de Vancouver. Plus de 60% des employés étaient francophones. À l’intérieur du fort, il y avait des bâtiments en bois, d’un ou deux étages, entourés de palissades. Les Autochtones s’y rendaient pour échanger des fourrures, des baies et du saumon contre des couvertures et d’autres marchandises. Nommé en l’honneur de la reine Victoria, il a été démoli en 1864. 

Les officiers (employés de grade supérieur) étaient majoritairement bilingues. La façon de faire des employés francophones était différente de celle des marchands de fourrures anglophones. Ils allaient chercher les préparations à fourrure, à la place d’attendre qu’on les leur amène. C’est ainsi pour cela qu’ils s’appellent les Coureurs des Bois.  C’est cette façon de faire qui a fait la réussite de la Compagnie de la Baie d’Hudson. On retrouve encore des noms francophones parmi les nations autochtones de la Colombie-Britannique 

En 1847, les murs du fort ont été agrandis pour inclure un bureau de poste, une écurie et un autre entrepôt. Avec la découverte d’or sur le continent de la Colombie-Britannique en 1858, Victoria est devenue le port, la base d’approvisionnement et le centre d’équipement des mineurs en route vers les champs aurifères de Cariboo. Au fur et à mesure que la ville se développait, le fort a été lentement démantelé pour faire place à la ville en expansion. 

Il ne reste rien du fort, à l’exception de deux anneaux d’amarrage au bord du port. La ville de Victoria a partiellement délimité l’emplacement du fort sur le trottoir avec des pavés de couleur qui contiennent les noms des personnes associées au fort et à la Compagnie de la Baie d’Hudson. Les pierres de contour se trouvent le long du côté ouest de la rue Government, entre la rue View (Bastion Square) et la rue Broughton. On trouve également le long de ce tronçon trois marqueurs sur les côtés des bâtiments qui expliquent différentes parties du fort. Les plaques se trouvent sur la bâtisse du Irish Times Pub près de la porte, sur la bâtisse du Bard and Banker près de la porte et également sur un colonne près de la marina Causeway.  

À l’angle sud-ouest de la rue Fort et de la rue Government, deux disques dans le trottoir indiquent l’emplacement de la porte du fort. À l’angle de Bastion Square et de Government Street se trouve un contour hexagonal du bastion nord-est.

Le dessin de la chaussée près de celle-ci marque l’emplacement du bastion qui se trouvait à l’angle nord-est du fort Victoria. De là, la palissade s’étendait vers le sud, au-delà de la porte de Fort Street, et vers l’ouest en direction du port.Les briques autour du bord extérieur de l’octogone portent les noms de certains des Autochtones qui ont signé des traités donnant à la Compagnie de la Baie d’Hudson la propriété du site du Fort Victoria. 

 
Sources: Vous pouvez consulter d’autres articles de notre blogue juste ici!